Vente aux enchères immobilières, danger ou opportunité ?

Comme beaucoup de français, vous souhaitez devenir propriétaire. Malheureusement, la majorité des projets immobiliers sont bloqués pour près de la moitié de la population par le budget à disposition pour l’achat immobilier. Alors comment dénicher les bonnes affaires dans l’immobilier? Les ventes aux enchères pourraient être un bon moyen mais attention aux non-initiés !

Enchère classique (ou vente « non contrainte »)

Cette forme d’enchère immobilière est convoitée par les particuliers car plus simple. Les prix des biens immobiliers mis en vente sont généralement de 30% inférieurs aux prix appliqués sur le marché immobilier. C’est la Chambre des notaires qui fixe ces prix d’achat. Vous devez bien entendu fournir un justificatif de solvabilité pour pouvoir acquérir la maison ou l’appartement en vente. Des frais de poursuite sont indiqués avant la vente aux enchères. La vente prend fin au bout quatre-vingt-dix secondes sans nouvelle enchère. Une fois l’enchère terminée, vous avez alors deux mois pour verser le prix de vente.

La vente par adjudication judiciaire

Plus technique, ce type d’enchère immobilière va plutôt attirer les professionnels de la pierre car vous devrez être capable de juger de la qualité du bien immobilier en une seule visite d’une durée d’une heure. Ces ventes sont gérées par le tribunal de grande instance (TGI) et sont destinés à la vente des biens immobiliers qui ont pu être saisis par une banque ou une copropriété en cas d’impayés. Vous devez obligatoirement être accompagné d’un avocat inscrit au Barreau du Tribunal pour participer aux enchères et consulter le cahier des charges disponible auprès du notaire chargé de la vente aux enchères immobilières. Ensuite, vous devrez prévoir 2 chèques de banque pour l’acompte équivalent à 10% du montant de la mise à prix. Si la vente se déroule bien et que vous obtenez le logement, vous aurez encore à patienter durant 10 jours pour respecter le délai de surenchère légal puis enfin prendre rendez-vous avec le notaire pour conclure la vente.

Si vous êtes en plein projet immobilier et que la vente aux enchères vous intéresse, rendez-vous sur immobilier.notaires.fr pour consulter les prochaines enchères immobilières classiques ou par adjudication judiciaire mais attention, il n’y a pas de rétractation après une vente aux enchères. Soyez donc sûr de vous, avant de vous lancer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

banner